Sélectionner une page

Credit photo : Batimes.com

Le monde se transforme, les compétences dont nous avons besoin pour être performants aussi. Les entreprises ont longtemps misé sur les diplômes et les “hard skills” (compétences de savoir-faire). Mais à un moment où les robots, les algorithmes et l’intelligence artificielle remplacent de plus en plus l’homme dans les processus de production, les “soft skills” (compétences de savoir-être) prennent d’autant plus d’importance.

Un consensus se dégage aujourd’hui sur celles qu’il faut acquérir. Parmi la quinzaine régulièrement citées, j’en retiens 5 qui me semblent incontournables : l’adaptation / l’agilité, l’intelligence émotionnelle, l’intelligence collaborative, l’esprit critique / la créativité, et – moins souvent citée mais fondamentale – la connaissance de soi.

La connaissance de soi

C’est sans doute la plus importante de toutes ces compétences de savoir-être. Nous vivons une époque formidable qui nous permet, grâce aux avancées des neurosciences, de comprendre comment notre cerveau fonctionne, et notamment ce qu’il nous fait faire automatiquement. Comprendre notre cerveau et nos besoins fondamentaux permet à chacun(e) d’accroitre la conscience de soi, et donc d’utiliser au mieux son potentiel, de gagner en bien-être, en sérénité et en performance.

L’adaptation / l’agilité

Nous sommes au début d’une révolution industrielle, d’une transformation profonde et durable. Historiquement, les espèces qui survivent à ces périodes ne sont pas les plus fortes, mais celles qui parviennent à s’adapter. Développer son agilité, sa souplesse intellectuelle, s’affranchir de certains automatismes, se remettre en question, vaincre la résistance au changement, et au contraire accompagner et conduire le changement procurent un avantage compétitif majeur.

L’Intelligence émotionnelle

Cette compétence découle directement de la connaissance de soi. On peut décider de réfléchir, on ne décide pas de ressentir une émotion. Nous croyons être rationnels, cartésiens, et agir de manière rationnelle, mais nous agissons en réalité également beaucoup de façon émotionnelle. Apprendre à identifier nos émotions, celles des gens avec lesquels nous interagissons, à décoder leur signification et donc à comprendre leur origine, à en faire abstraction le cas échéant, est un levier majeur de performance. Vous pouvez tester votre intelligence émotionnelle ici.

L’intelligence collaborative

Nous travaillons de plus en plus en réseau, dans un monde où la communication, le partage d’information, la collaboration sont des facteurs de performance. Or beaucoup d’entreprises sont confrontées à des problématiques de cloisonnement, de silos, quand il ne s’agit pas de baronnies. Favoriser l’esprit d’équipe, la cohésion au sein des équipes et la collaboration entre les équipes est plus aisé à mettre en place quand on comprend les ressorts fondamentaux des êtres humains et que l’on maîtrise l’intelligence émotionnelle.

L’esprit critique

Nous fonctionnons naturellement avec des automatismes se rapportant à ce que nous connaissons, et donc à notre passé. C’est la raison pour laquelle nous imaginons souvent l’avenir en extrapolant ce que nous connaissons déjà, ce qui génère peu de créativité. Développer son esprit critique consiste à s’affranchir du passé, de ce que nous savons, pour rêver, imaginer et créer “from scratch” des solutions nouvelles. Dans ce monde qui se transforme toujours plus vite, réinventer la roue peut être source d’efficience et de performance.

***

Il existe bien sûr d’autres soft skills qu’il peut être nécessaire d’acquérir (résolution de problèmes complexes, négociation, prise de parole en public, empathie, etc), mais celles évoquées dans cet article sont incontournables parce qu’elles nous concernent tous, quel que soit le niveau d’expérience et le secteur d’activité … parce qu’elles génèrent des gains inestimables de sérénité et de performance.

Pour vous former / former vos collaborateurs

Nos formations sont organisées sur 2 modules d’une journée, idéalement espacées de quelques semaines pour permettre aux participants d’intégrer et d’assimiler les notions. Chaque module est accompagné de questionnaires permettant d’évaluer la formation et d’ajuster son contenu si besoin. Le nombre idéal de participants est de 8 à 10 par module. Le tarif est de 600 € HT par participant pour l’ensemble de la formation. Vous trouverez quelques références ici.

[yuzo_related]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci pour votre intérêt !
Si vous avez aimé cet article, vous voudrez peut-être :
.. jeter un oeil aux recommandations de mes clients :
.. feuilleter voire acheter mon livre 😉 :
… que nous prenions contact :

.. ou simplement suivre mon actualité sur les réseaux sociaux :